Syndrome de l’enfant-roi ou enfant-tyran !

Depuis un certain moment, vous constatez que de nouvelles figures d’autorité s’installent dans la famille. Vos enfants, comme de nombreux autres de leur âge, ne vous écoutent plus et n’en font qu’à leur tête. Votre autorité disparaît peu à peu dans la maison à cause du comportement tyrannique de vos enfants : c’est tout simplement le syndrome de l’enfant-roi. Comment se manifeste ce syndrome ? Avez-vous envie d’en savoir plus afin de mieux vous y prendre avec vos enfants ? Si oui, lisez entièrement cet article.

Syndrome de l’enfant-roi : comment se manifeste-t-il ?

Le syndrome de l’enfant-roi encore appelé syndrome de l’enfant-tyran est un ensemble de symptômes et de signes venant généralement de l’enfant et qui fait perdre aux parents leur autorité au sein de la famille. L’enfant croit être le maître et devient alors sévère et plus coléreux dans ses attitudes lorsqu’on ne lui arrache pas très tôt ce comportement tyrannique. Il se manifeste de plusieurs manières. Lorsque le syndrome de l’enfant-tyran s’installe progressivement dans une famille :
  • les enfants deviennent très violents et vont jusqu’à frapper papa et maman (tant que ces enfants n’ont pas obtenu ce qu’ils veulent à temps) ;
  • les enfants attendent la petite occasion pour insulter et se moquer de leurs parents ;
  • les parents se sentent provoqués, faibles, et se culpabilisent de faillir à l’éducation des enfants ;
  • les enfants n’acceptent aucun ordre venant de leurs parents, s’imposent et exigent leur loi (parfois à travers des menaces) ;
  • papa et maman se sentent parfois obligés de céder aux caprices et aux lois de leurs enfants-tyrans ;
  • etc.

       

Quelques éléments à la base du syndrome de l’enfant-roi

Le syndrome de l’enfant-tyran n’apparaît pas du jour au lendemain. Il s’installe progressivement. Plusieurs études sociologiques en France ont démontré que ce syndrome n’est rien d’autre que la conséquence d’un processus qui fait interagir plusieurs éléments. Il s’agit par exemple de l‘absence répétée de l’un des parents ou des deux (passer pratiquement toutes les journées au travail) ou même de la séparation (divorce) de ceux-ci. Le syndrome de l’enfant-roi peut également s’installer après l’arrivée d’un nouveau bébé (les enfants ont un petit frère ou une petite sœur et se sentent négligés). 

Comment y remédier ?

Il n’est pas facile d’être parent. Cependant, une fois que vous l’êtes, vous avez la responsabilité de chercher très tôt les bonnes stratégies pour garantir une bonne éducation à vos enfants. Pour ce faire, il vous faudra trouver nécessairement le juste équilibre entre liberté de faire (au niveau des enfants) et autorité (à votre niveau). 

N’ayez plus peur de vous lancer. Il vous faut être de bons parents pour vos enfants. Si vous avez peur d’être très tyrannique avec eux, de ne pas être assez tolérant, de les frustrer ou de perdre leur amour à cause de votre rigueur, vous risquerez de perdre votre autorité, et bienvenue le syndrome de l’enfant-tyran chez vous. Ce qu’il vous faut faire, c’est de responsabiliser vos enfants, les stimuler intellectuellement et les emmener à comprendre dès la petite enfance qu’il est important de jouir de la vie tout en respectant les contraintes et vos ordres. 

Catégories : Parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *