Vos enfants deviennent de plus en plus colériques. Ils en font à leur tête, et vous n’arrivez plus à les maîtriser. Vous vous culpabilisez de ne pas bien jouer votre rôle de père ou de mère. Votre autorité est-elle remise en cause ? Si oui, ne paniquez plus. Il est possible d’en finir progressivement avec ce comportement de vos enfants.

Cet article va vous aider en quelques lignes à bien à mieux gérer la colère de vos enfants !

Nos conseils pour faire face à un enfant colérique

the land before time GIF

Se poser des questions sur le comportement de l’enfant

C’est tout à fait normal que votre enfant se mette parfois en colère ; cela ne devrait donc pas vous inquiéter. Cependant, vous devriez vous inquiéter si ses réactions deviennent fréquentes à une période donnée au point où vous n’arrivez plus à contrôler ses émotions. À ce stade, remettez l’éducation que vous lui donnez en cause et commencez à vous poser des questions.

  • Pourquoi mon enfant devient-il si colérique ?
  • Veut-il juste attirer mon attention sur lui en agissant ainsi ?
  • Est-ce le résultat du mode d’éducation que je lui donne ?
  • A-t-il besoin de plus d’attention de ma part ?
  • Mon enfant a-t-il besoin d’un soutien psychologique et émotionnel ?

Ce sont autant de questions que vous pouvez vous poser et dont les réponses pourront vous aider à y voir plus clair afin de mieux gérer les réactions colériques de votre enfant. 

Aider l’enfant à faire redescendre la pression

Si votre enfant se met dans tous ses états et qu’au lieu de chercher à le calmer vous vous affolez autant que lui, soyez sûr qu’il ne s’améliorera pas. Vos cris et hurlements ne calmeront rien, même si vous ne supportez pas son comportement. Il vous faut plutôt rester calme et lui apprendre à se calmer aussi. C’est simple et efficace comme solution si vous savez vous y prendre. 

Si votre enfant se met en colère, montrez-lui que ce qu’il fait ne vous plaît pas, que sa colère et ses caprices ne vous intéressent pas. Plus il verra que vous lui prêtez attention, plus il se plaira dans sa colère. Alors, détachez-vous un peu de la situation, quittez la pièce et allez vous occuper à faire autre chose tout en lui rappelant que dès qu’il se sera calmé, il vous reverra. Vous verrez qu’il se calmera plus vite et seul. Si votre enfant est très petit et que malgré votre isolement il continue ses caprices, alors revenez vers lui, parlez-lui calmement, soyez gentil, faites-lui des câlins… Au bout de quelques minutes, il se calmera sûrement.

Amener l’enfant à comprendre qu’il agit mal

Parvenir à calmer l’enfant chaque fois qu’il se met en colère est un vrai succès, surtout si vous êtes en public et qu’il commence ses crises. Cependant, il faut que votre enfant sache qu’il agit mal et qu’il apprenne à se maîtriser à certains moments et à certains endroits. Il faut que vous l’emmeniez très tôt à comprendre certaines règles de la société. Il doit par exemple savoir que lors d’un diner familial au restaurant (ou même à la maison), il n’a pas le droit de hurler parce qu’il n’a pas reçu du vin dans son verre comme tout le monde (mais un léger cocktail pour enfant).

Aidez-le à prendre conscience de son comportement irrationnel, à s’excuser et à dire pardon. Une fois que votre bout de chou prend conscience de son attitude et s’excuse, faites la paix avec lui et, pourquoi pas, promettez-lui une bonne récompense pour la prochaine fois qu’il sera sage.

Un enfant colérique a parfois ses raisons

Pour faire face à un enfant souvent en colère, il faut parfois s’interroger : Est-ce que mon enfant est heureux ? Y a-t-il des éléments dans son environnement qui le rendent malheureux, colériques ? Est-il sous pression ?

Malheureusement, les enfants ne peuvent pas toujours exprimer clairement ce qu’ils ressentent. La colère peut être aussi un moyen pour eux de vous faire comprendre qu’ils ne se sentent pas bien.

Si les épisodes coléreux sont réguliers ou violents, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la petite enfance  qui pourra vous donner des conseils et vous diriger vers un spécialiste.

Ressources :

La gestion de la colère, mieux vous outiller pour mieux intervenir – Educatout

12 trucs pour accompagner l’enfant en crise – SOS Nancy

Catégories : Parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *