Entre cinq et dix huit mois, les parcs d’activités sont des endroits sécurisés où un bébé peut jouer et apprendre à s’amuser seul.

Le parc d’activité ne doit pas être perçu comme une prison mais comme un espace sécurisé et ludique pour l’enfant.

Bien choisir le parc d’activité pour bébé : les choses à retenir

Barreaux ou filet ?

Actuellement, deux types de parc sont proposés : à barreaux ou en filet. Le parc en filet, souvent moins cher que son homonyme en bois, présente des éléments pratiques, intéressants pour les parents nomades ou en manque de place.

Il est généralement pliable comme un lit parapluie, et se range facilement sans avoir à enlever les jouets qui se trouvent à l’intérieur. Il est même possible de partir avec en vacances. Sa structure souple évite à l’enfant de se cogner et il dispose d’un sol en mousse.

Seul bémol : si vous avez un animal de compagnie, notamment un chat, vous n’êtes pas à l’abri d’un coup de griffe ! Le parc en bois, grâce aux barreaux et à sa hauteur réglable, offre une meilleure visibilité à l’enfant que le filet.

Grâce à sa structure rigide, il peut être placé au-dessus du sol ou en hauteur, ce qui permet d’éviter de se faire mal au dos lorsqu’on range les jouets ou qu’il faut déposer bébé dedans. La structure rigide permet à l’enfant de trouver son équilibre grâce au sol plus stable que celui d’un parc en filet.

Les plus petits pourront se hisser debout en s’aidant des barreaux. Certains parcs en bois peuvent être équipés de roulettes, et ainsi être aisément déplacés. Certains parcs en bois de forme carrée peuvent aussi se plier, mais seront toujours plus volumineux qu’un parc en filet.

En toute sécurité

Il faut rappeler que le parc d’activités est un lieu certes clos pour laisser un bébé jouer seul, mais il est toujours important de le surveiller en gardant un oeil sur lui. Il est également nécessaire de rappeler que l’endroit où sera installé le parc doit être un espace sans danger, où le bébé ne risque pas d’attraper un vase ou tout autre objet en se hissant sur la pointe des pieds.

Et après ?

Les fabricants ont pensé à tout. Lorsque l’enfant sera trop grand pour rester dans son parc, certains peuvent être transformés en cabane et disposent d’une petite porte zippée ou de barreaux amovibles. Certains proposent même d’ajouter un toit

Lire aussi :

Comment développer la créativité chez l’enfant

Catégories : Parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *